E.Leclerc dit adieu aux sacs plastiques

bannire-sacs-plastiques-leclerc-min-1-ConvertImage

L’enseigne E.Leclerc vient d’annoncer l’arrêt complet de la distribution de sacs plastiques en caisse. Depuis l’interdiction des sacs en plastiques à usage unique, les enseignes de la distribution avaient pour usage de proposer des sacs cabas en plastique, réutilisables et échangeables gratuitement. Cette fois-ci, E.Leclerc va plus loin en bannissant tous les sacs plastiques de ses magasins dès lundi 21 septembre.

A la place, l’enseigne bretonne proposera à ses clients des sacs en jute avec des anses en coton bio, au prix d’1,50€, toujours échangeables gratuitement. Au delà de l’aspect esthétique qui est amélioré, l’impact écologique est considérable avec 7000 tonnes de plastique en moins par an.

E.Leclerc indique que des sacs krafts (0,15€) isothermes (0,20€) seront toujours proposés en dépannage en caisse.

Un combat de longue date

L’annonce du jour a beau être dans la continuité de l’engagement de E.Leclerc depuis sa création, elle n’en reste pas moins surprenante par son ampleur.

Depuis le 1er Janvier 2016, la loi interdit l’usage de sacs plastiques à usage unique, mais les centres E.Leclerc les avaient déjà interdits 20 ans plus tôt, en 1996 comme le raconte Michel-Édouard Leclerc sur son blog. A l’époque, cette décision avait été froidement accueillie par certains adhérents, mais vite adoptée en magasin par les clients. De nombreuses campagnes de publicités ont été réalisés pour promouvoir cette initiative, avec parfois des visuels chocs de sacs plastiques E.Leclerc abandonnés dans la nature.

L’enseigne n’en est pas à son premier engagement militant et sa dernière campagne de publicité réalisée avec BETC en fait d’ailleurs la promotion actuellement, rappelant l’impact qu’a eu l’enseigne sur le pouvoir d’achat des français, la baisse des prix alimentaires et du carburant, l’accessibilité de la culture…

Sur le plastique, Marque Repère (la MDD de E.Leclerc) annonce que la totalité de ses emballages plastiques seront recyclables d’ici 2023, et dès 2021 pour ses marques bio et écolabellisées (Bio Village en alimentaire, Bio Naïa en cosmétique et Uni Vert pour les produits d’entretien).




Il n'y a aucun commentaire

Ajoutez le vôtre

*